• Notre Monde est en pleine mutation et il est nécessaire, dans le système dans lequel nous vivons actuellement, de remettre l'individu au centre des préoccupations.

    De ce fait, NOUS, citoyens, devons nous impliquer dans les choix et décisions politiques qui au final nous concernent tous. Si nous voulons aller de l'avant, alors nous devons nous prendre en main, nous responsabiliser, car on ne peut plus uniquement s'en remettre à une caste de représentants politiques pour trouver des solutions à nos problèmes. A force de trop attendre de ses représentants on fini comme aujourd'hui dans une situation de crise de confiance politique où les discours populistes et démagogues finissent par séduire.

    Nous avons malheureusement trop souvent oublié que la Démocratie n'était pas un du et qu'elle n'est jamais acquise définitivement. La Démocratie n'est pas non plus un terme plat pour désigner un idéal de société, mais elle est l'aboutissement de la volonté d'un peuple à choisir par lui-même son destin. Afin d'atteindre ce but de véritable démocratie, l'Union Citoyenne désire promouvoir l'engagement citoyen.

    Aujourd'hui le constat est sévère. Le décalage entre les français et leurs représentants n'a jamais été aussi grand après plus de 30 ans d'une politique « d'alternance » infructueuse, trop souvent stérile dans les propositions et quasi improductive dans l'efficacité de son action dans des domaines aussi importants que l'Education, le Logement, l'Emploi, la Santé, l'Economie, ou encore l'Intégration.

    Les batailles partisanes continuelles, aux oppositions rarement constructives, et la manière dont la politique est pratiquée sont en parti responsables de la situation que nous connaissons.

    Ces temps d'incertitudes, face à un manque de réponses adaptées de la part de nos représentants républicains et démocrates, dans une actualité agitée et un contexte socio-économique difficile, ont laissé place à une montée des extrémismes, sophismes et populismes jouant sur le registre constant du sentiment de la peur, de l'insécurité et du rejet. L'Histoire nous est témoin de la fragilité de la Démocratie et que la radicalisation n'a jamais apporté de solutions.

    C'est donc à une véritable prise de conscience collective que nous appelons, afin de nous mobiliser pour répondre ensemble aux défis auxquels nous devons faire face. C'est pour cela que l'Union Citoyenne a été créée.

    votre commentaire
  • L'Union Citoyenne a pour vocation première de réunir les français afin de les amener au débat, à la réflexion, à l'échange, et au partage d'idées et de propositions sur tous les sujets d'actualité et de société, qui nous touchent souvent directement dans nos vies de tous les jours, dans le but d'améliorer ensemble notre présent et de préparer notre avenir commun.

    Les partis politiques sont le reflet du fonctionnement de la société.
    Le manque de renouvellement des représentants en leur sein et donc également le manque de renouvellement d'idées, leur lourde bureaucratie, leur difficulté à accepter la diversité de points de vue ou encore le manque d'implication des militants dans les décisions sont les aspects marquants que L'Union Citoyenne ambitionne d'éviter à l'intérieur de son organisation.

    L'Union Citoyene ne désire pas s'inscrire comme un parti politique, mais comme une réelle force de propositions. Elle place ses membres au cœur de ses décisions et de ses propositions. C'est par la diversité de ses membres que L'Union Citoyenne compte tirer sa richesse, à travers leurs idées et leurs propositions. Elle a également pour ambition de rendre le mouvement plus vivant et plus réactif par le renouvellement de ses représentants. L'Union Citoyenne se positionne comme un espace d'échanges, de réflexion, et non pas comme une organisation au service de ses élus.

    L‘Union Citoyenne cherche à rassembler tous les citoyens, qui souhaitent œuvrer ensemble, unis dans leur diversité, et de manière totalement désintéressée, à l'amélioration des conditions de vie de tous nos concitoyens et à faire avancer notre pays face aux défis de l'avenir.

    Dans sa volonté d'Union Citoyenne, l'Union Citoyenne souhaite dépasser les clivages politiques. L'économie n'est pas le monopole de la droite et le social n'est pas celui de la gauche. Contrairement à ce que l'on a toujours voulu nous faire croire ces termes ne sont pas contradictoires. Ce clivage gauche/droite n'a plus lieu d'être car il est le résultat d'une alternance d'échecs dans des oppositions non constructives, et n'est qu'un prétexte pour le maintien des représentants des deux principaux partis que sont le PS et l'UMP au sein des chambres du Parlement. Il est devenu un symbole de l'immobilisme politique. Il est donc impératif de sortir des oppositions uniquement partisanes et des corporatismes afin de tendre vers des débats et des échanges constructifs.

    L'Union Citoyenne a pour détermination de faire de la politique autrement.
    La politique est un engagement envers la société et elle n'est pas un métier. Le carriérisme politique est un véritable fléau dont nous devons faire face si nous souhaitons renouer la confiance avec les français afin d'agir non pas pour des électeurs mais pour les citoyens. Il est nécessaire de sortir de cette spirale du clientélisme politique qui n'a qu'une vision de court terme, et qui n'incite nullement au courage et à la volonté de s'engager et d'agir. La politique c'est prévoir, c'est se projeter dans le futur afin que la société tout entière avance. L'Union Citoyenne défend le principe que la politique doit être exercée de manière désintéressée.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique