• Réagissez sur Propositions Citoyennes

    - Ouvrir un véritable débat national sur les OGM et leur utilisation en milieu ouvert à grande échelle
    Pourquoi ?
    - Etre clair sur ses effets sur l'environnement et sur la Santé

    - Mettre en place une politique de limitation de l'usage des pesticides dans l'agriculture
    Mise en place d'une réglementation plus stricte des éléments avec des contrôles plus poussées sur les différents produits mise à la vente

    - Aider véritablement à la reconversion des agriculteurs qui le souhaitent pour les secteurs d'activités les plus en difficulté

    - Promouvoir et soutenir l'exportation des produits de terroir

    - Faciliter la mise en place de filières courtes de distribution

    - Réduire d'au moins de moitié les charges sociales et patronales des agriculteurs

    - Mise en place d'aides spécifiques pour la reprise d'exploitations agricoles


  • Réagissez sur Propositions Citoyennes

    L'Ecologie doit être l'un des principaux chantiers où nous devons intervenir alors que notre Planète se meure. Il est donc urgent d'agir rapidement si nous voulons laisser à nos enfants et petits enfants un monde vivable.

    - Sortir du nucléaire en ce qui concerne l'énergie civile dans les 10 prochaines années
    Pourquoi ?
    - Ne pas cautionner une escalade nucléaire à travers le monde qui mènera inévitablement à une catastrophe internationale dans un monde géopolitique déjà très instable
    - Ne pas rendre davantage le Tiers Monde et les pays en voie de développement dépendants de l'Occident
    - Une centrale nucléaire a 30 ans de vie pour plusieurs milliers d'années de décontamination
    - Eviter de se retrouver d'ici 50 à 80 ans avec des milliers de sites fermés radioactifs à travers le Monde
    - Représente un danger de radioactivité non négligeable pour le personnel des centrales en contact direct avec les zones les plus radioactives des centrales
    - Ne pas tomber dans une dépendance à l'importation d'uranium

    - Réserver le nucléaire à la Recherche et à la conquête de l'Espace
    Continuer à investir dans le projet ITER et les projets concernant la recherche nucléaire tel qu'au niveau de la santé
    Pourquoi ?
    La Recherche scientifique dans ce domaine doit être soutenue afin de préparer les siècles à venir

    - Développer les énergies renouvelables (solaire, géothermie, éolien, hydroélectrique) pour arriver à la moitié du parc énergétique français d'ici 2015
    Pourquoi ?
    - Un parc trop peu important aujourd'hui de 15% uniquement

    - Inciter au développement important des moteurs Pantone, hybrides et électriques avec la création d'un nouveau crédit d'impôt pour tout achat de véhicule neuf doté de ces dispositifs
    Doter 30% du parc automobile français des nouveaux carburants et moteurs alternatifs d'ici 2010 et arriver à 98% d'ici 2020
    Pourquoi ?
    - Lutter contre l'émission des gaz à effet de serre
    - Permettre une alternative face à l'augmentation du prix du pétrole

    - Taxation importante de toute importation ou de vente de véhicule neuf diesel ou à essence dans toute l'Union Européenne
    Taxe à mettre en place avant fin 2008 qui sera utilisée dans la recherche de nouvelles énergies et dans la mise en place de nouveaux procédés d'énergies renouvelables

    - Légaliser l'utilisation d'huiles végétales comme carburant

    - Politique d'investissement important dans la recherche de nouvelles énergies

    - Mise en place d'une nouvelle norme d'isolation obligatoire pour toute construction de logement et surface habitable après Janvier 2008

    - Pousser à la généralisation des propositions citées ci-dessus à toute l'Union Européenne et au Monde entier


  • Réagissez sur Propositions Citoyennes

    Faire de notre pays une France Entreprenante. L'Entreprenariat doit être un point clé d'engagement vers l'avenir, car seul véritable moteur de croissance et de création d'emplois. Il faut soutenir avec force et ténacité l'Entreprenariat dans tous les domaines. Favoriser la prise d'initiative et l'innovation avec un soutien financier important dans les projets et une assistance de professionnels dans la construction et le développement des entreprises.

    La création d'entreprise

    - Création d'un Centre National pour l'Entreprenariat et la Reprise d'Activités Economiques (CNERAE)
    Création d'agences dans chaque département organisées autour des Chambres de Commerce et d'Industrie, d'associations pour le soutien de projets et de création d'entreprises et de junior entreprises visant à soutenir financièrement et aider au développement de projets de créations d'entreprises. Les projets sont présentés devant des jurys formés principalement d'entrepreneurs, de membres d'associations de soutien à la création d'entreprises et de junior entreprises, ainsi que des membres des CCI. Collaboration avec des professionnels et des CCA (Contrat Continuité Activité), pendant les premières phases de développement de l'entreprise et ce jusqu'à remboursement total du prêt accordé avec un taux nul.
    Pourquoi ?
    - Les aides et bourses allouées aujourd'hui aux entrepreneurs pour la création d'entreprises tel que celles de concours sont totalement ridicules voir insignifiantes
    - Les banques ne jouent pas vraiment le jeu de la création d'entreprises
    - Permettre de développer l'Entreprenariat et la création d'entreprises, seul véritable moteur de croissance et donc d'emplois
    - Une meilleure information sur la reprise d'entreprises avec notamment la création d'un portail Internet dédié à ce seul but facilitant ainsi la rencontre et l'information entre les divers intervenants

    - Amener et inciter les jeunes à entreprendre
    Organisé autour du CNERAE et des organisations qui la composent, mise en place de salons, forums, espaces de discussions plus nombreux avec des jeunes et des étudiants en particulier dans les établissements secondaires et supérieurs
    Pourquoi ?
    - Donner le goût d'entreprendre
    - Participer à l'économie et créer des emplois

    - Réduction significative des charges sociales pour l'entrepreneur lors de la création d'activité
    Charges sociales allant jusqu'à être nulles pendant les premiers mois d'activité, avec une augmentation progressive en fonction de la croissance du chiffre d'affaires, de la réalisation de bénéfices et de l'embauche.
    Pourquoi ?
    - Donner l'envie d'entreprendre sans avoir forcement des fonds de départ conséquents
    - Permettre de développer plus rapidement l'activité et donc d'embaucher

    - Faciliter les procédures administratives d'embauche et de licenciement pour les entreprises nouvellement créées
    Un seul document en ce qui concerne l'embauche et le licenciement avec des procédures plus rapides et simplifiées.
    Pourquoi ?
    - Les entrepreneurs qui débutent leur activité ne peuvent se doter d'une Direction des Ressources Humaines et sont souvent débordés au niveau administratif pendant les premiers mois d'activité
    - Permettre à l'entreprise de se développer plus rapidement et donc de pouvoir embaucher par la suite

    - Encourager les PME/PMI et les TPE à s'ouvrir à l'international avec une amélioration de l'information concernant l'export
    Une plus grande visibilité et lisibilité des aides et soutiens à l'export. Une fiscalité plus avantageuse pour les entreprises exportatrices de biens et de services. Création d'un portail Internet innovant voué uniquement à l'export et aux échanges internationaux.
    Pourquoi ?
    - Notre balance commerciale est déficitaire depuis près de 2 ans
    - L'export est une source importante de richesse pour l'économie et contribue notamment à la création d'emplois

    - Création d'un Centre National pour le Commerce Extérieur (CNCE)
    Centre placé sous le direction du Secrétariat d'Etat au Commerce Extérieur et regroupant également le Ministère aux PME/PMI, le Ministère des Affaires Etrangères, la DREE et les postes d'expansions économiques à l'étranger

    - Fusion de la Direction des Relations Economiques Extérieures (DREE), d'UBI France et de l'ANVAR
    Créer une complémentarité et une amélioration des systèmes de communication et d'information au niveau de l'export. Enrichir et faciliter la recherche de sources d'informations aux entreprises.
    Pourquoi ?
    - Moins de la moitié des entreprises françaises connaissent les organismes d'aide à l'export tel qu'UBI France ou l'ANVAR
    - L'information et les études proposées ne sont pas assez pointues aujourd'hui
    - L'éparpillement des sources d'information est une perte de temps et d'énergie pour les entreprises
    - Le trop grand nombre d'aides et la complexité des procédures sont un frein à la création et au développement d'entreprises innovantes

    - Coordonner les Directions Régionales du Commerce Extérieur (DRCE) avec les agences régionales du CNERAE
    Faciliter l'information aux entrepreneurs sur les possibilités des marchés internationaux. Création d'antennes dans chaque département.


  • Réagissez sur Propositions Citoyennes

    - Création de fonds d'investissements salariés (FIS) pour toutes les PME/PMI françaises de moins de 500 salariés
    Permet de proposer au salarié de l'entreprise d'investir jusqu'à 10% de son salaire mensuel dans des projets d'investissements de l'entreprise. Fonctionne comme un crédit. Le salarié se voit rétribué son investissement de départ et également une partie des bénéfices réalisés grâce à l'investissement de l'entreprise. Le taux de bénéfices attribués aux salariés est défini entre la direction et les salariés avant l'investissement dans un projet. La durée avant rétribution peut également être négociée.
    Avantages pour l'entreprise : La partie des bénéfices réalisés attribuée aux salariés n'est pas soumise à l'impôt sur les sociétés.
    Avantages pour le salarié : L'investissement salarié et les bénéfices engendrés ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu.
    Pourquoi ?
    - Faire participer les salariés au développement de leur entreprise
    - Permettre un autre revenu au salarié

    - Permettre l'ouverture de tous les commerces le dimanche
    Pourquoi ?
    - La France, malgré son Histoire culturelle chrétienne, est un pays laïc et le dimanche n'a pas lieu d'être jour non travaillé
    - Favoriser l'emploi
    - Contribuer à la consommation et à l'Economie
    - Permettre aux salariés de commerces d'avoir des revenus plus conséquents
    - Développer les commerces

    - Soutenir et protéger les PME/PMI françaises innovantes, des nouvelles technologies et d'activités sensibles
    Protéger face aux OPA hostiles avec la mise en place de fonds semi privés. Faciliter et inciter les fonds d'investissements français et européens à investir dans ces entreprises. Créer une plus étroite collaboration entre ces entreprises et les pôles de recherche. Donner une plus grande place à l'intelligence économique.
    Pourquoi ?
    - Les activités à la pointe de la technologie et de l'innovation sont capitales pour permettre d'avancer dans la mondialisation face aux autres pays industrialisés
    - Les PME/PMI de ces secteurs d'activités sont bien plus vulnérables que les PME américaines car peu soutenues et protégées
    - Permet de contribuer d'une manière non négligeable à l'économie française tel qu'avec l'export
    - Rivaliser avec les pays qui investissent énormément dans les nouvelles technologies tel que la Corée du Sud

    - Redéfinir les variables d'actions de l'Etat dans la mise en place et l'organisation des pôles de compétitivité
    Réduire la lourde bureaucratie qui empêche ces pôles de se développer d'une manière plus efficace et plus rapide. Laisser aux entreprises une plus grande liberté d'établissement sur les sites. L'Etat doit se recentrer sur l'organisation et la mise en place d'actions et de recherches menées en commun entre les entreprises et les pôles de recherche universitaire. Faire participer les Universités et établissements d'enseignement supérieur dans le développement de ces pôles et en faire de grands bassins d'emploi.

    - Réduction de l'Impôt sur les sociétés (IS) pour encourager les PME/PMI méritantes
    Réduction de l'Impôt sur les sociétés jusqu'à 50% pour les entreprises qui investissent dans la recherche, dans leur développement propre par des investissements à long terme sur le territoire français, dans l'export, ou dans des projets à caractère associatif dans le domaine social et solidaire.
    Réduction de l'IS pour les organismes bancaires qui soutiennent les créations d'entreprise par des emprunts et crédits plus nombreux alloués aux entrepreneurs et porteurs de projets.
    Pourquoi ?
    - Inciter les entreprises à véritablement contribuer à l'organisation d'une société plus juste
    - Responsabiliser les entreprises afin d'en faire des entreprises citoyennes


  • Réagissez sur Propositions Citoyennes

    Orientation, Formation, Professionnalisation, Organisation, Investissements

    Un véritable suivi individuel pour donner à tous les moyens de réussir

    - Un suivi personnalisé des élèves du CP à la Terminale
    Un rendez vous obligatoire entre l'élève, ses parents et son professeur principal au moins une fois par trimestre de la classe de CP jusqu'à la Terminale pour une mise au point sur le niveau de l'élève, les efforts fournis, les points à travailler, ses objectifs, sa volonté d'orientation....
    Pourquoi ?
    - Créer une véritable égalité des chances en repérant dès les premières années d'études les difficultés d'apprentissage qui créeront ensuite les échecs scolaires en y faisant face
    - Les parents doivent être véritablement mis en face de leurs responsabilités d'éducation
    - Créer une plus grande relation entre l'Ecole et la Famille dans le travail d'enseignement

    - La suppression des zones d'éducation prioritaire (ZEP)
    Il n'y a pas besoin d'apposer une étiquette pour donner plus de moyens à un établissement. Les établissements d'enseignement doivent être absolument bien plus consultés dans le budget qu'il leur est attribué.
    Pourquoi ?
    - Ne plus avoir une étiquette qui crée une ségrégation encourageant à concentrer les problèmes sociaux dans un seul endroit
    - Etiquette qui décourage les élèves de ces établissements qui ne se considèrent pas comme des élèves normaux
    - Cloisonne une catégorie sociale et limite fortement la promotion sociale
    - N'incite pas à une mixité sociale qui doit devenir une règle dans notre nouvelle République

    - La suppression de la carte scolaire
    Conjointement à la mise en place d'une nouvelle Politique de la Ville pour créer une nouvelle mixité sociale, en cassant les cités ghettos et les communautarismes, l'affectation des places dans les établissements sera faite à partir de la Maternelle en fonction du quartier d'habitation de l'élève. Les établissements devront recevoir des pourcentages définis d'élèves de différents quartiers ou villes.
    Pourquoi ?
    - Une plus grande hétérogénéité d'origine géographique des élèves des établissements est nécessaire pour une meilleure mixité sociale

    - Création d'associations de soutien scolaire en collaboration avec des acteurs sociaux locaux et d'associations de soutien scolaire locales déjà existantes, dans tous les quartiers
    Financé par l'Education Nationale. Relation privilégiée tripartie entre l'enseignant, l'élève et l'enseignant ou aide éducateur de l'association afin de faire progresser l'élève.
    Pourquoi ?
    - Permettre un soutien le week-end et jours fériés, près du domicile à tout moment
    - Etudier dans l'enceinte de l'école, du collège ou lycée pour des cours de soutien n'est pas toujours bien perçu par les élèves en difficulté
    - Plus grande efficacité à déceler les difficultés et lacunes de l'élève à deux adultes

    - Création de plusieurs écoles de la 2ème chance, dans les principales grandes villes de France, pour les jeunes sortis du système éducatif très tôt et souhaitant le réintégrer
    Classes de remise à niveau pour se présenter à des examens ou intégrer des filières professionnelles tel que CAP, BEP, Bac Pro. Pourquoi ?
    - L'échec scolaire une première fois ne doit pas se résumer à une impossibilité de la réintégrer

    La Pédagogie, élément essentiel de l'enseignement

    - Une participation accrue des professeurs dans la réalisation des programmes
    Nécessité de les faire participer dans une amélioration de la pédagogie et des programmes afin de répondre de manière plus efficaces aux réalités de terrain. Mise en place de forums de professeurs à l'intérieur de l'Education Nationale. Plus grande consultation du Ministère auprès des professeurs.

    - Nouvelle pédagogie dans l'enseignement : Une augmentation des exposés et des travaux en groupe
    De la 3ème à la Terminale, réalisation chaque trimestre d'un à deux exposés oraux avec supports écrits, en groupe et individuel, sur un sujet du programme scolaire à approfondir, dans chaque matière. Utilisation souhaitable d'outils lors des présentations tels que rétroprojecteur ou des logiciels de bureautique.
    Pourquoi ?
    - Permettre aux élèves de travailler et s'organiser en groupe, ainsi que de les rendre plus autonomes
    - Inciter à la documentation et à la recherche d'informations afin d'approfondir l'étude des programmes
    - Permettre de mettre en relief la créativité et leur sens des initiatives des étudiants
    - Améliorer et enrichir le vocabulaire ainsi que l'élocution orale

    - Nouvelle pédagogie dans l'enseignement : Une augmentation des débats notamment dans les cours d'éducation civique, d'histoire et de sciences économiques et sociales
    Pourquoi ?
    - Eveiller l'esprit critique et de synthèse de l'étudiant sur des situations quotidiennes et d'actualité
    - Apprendre à argumenter ses propos et à respecter les autres
    - Construire la citoyenneté sur l'envie de participer au débat citoyen

    - Nouvelle pédagogie dans l'enseignement : Une plus grande interactivité dans les cours
    Utilisation plus importante d'outils comme Internet dans l'enseignement, ainsi que d'outils médias et interactive
    Pourquoi ?
    - Dans une société où les nouvelles technologies prennent une place importante, l'initiation et l'utilisation de ces technologies est essentielle

    Vers une plus grande professionnalisation de formations de qualité

    - Rehaussement du niveau des examens (brevet des collèges, baccalauréat)
    Obligation de réussite de l'examen de fin de CM2, du brevet de collège pour l'accès à la classe supérieure. En finir avec les directives du Ministère avec des notations surévaluées pour les examens.
    Pourquoi ?
    Les examens aujourd'hui ont pour beaucoup perdu de leurs valeurs

    - Suppression du passage automatique en classe supérieur
    Chaque niveau scolaire signifie un niveau de compétence. L'accompagnement tout au long de l'année doit alors être amélioré afin de déceler rapidement les lacunes et y remédier.
    Pourquoi ?
    - Il ne sert a rien d'accumuler des lacunes au fur et à mesure des années

    - Amélioration du statut de stagiaire
    Obligation d'être conventionné et dans le cadre des études. 6 mois de stage maximum.
    Rémunération minimum de 50% du SMIC pour les moins de 18 ans, 60% du SMIC pour les plus de 18 ans pour les stages de moins de 3 mois et 70% du SMIC pour les plus de 18 ans pour les stages de 3 à 6 mois. Pas de charges sociales pour le stagiaire ou l'employeur.

    - Faire entrer l'apprentissage dans toutes les filières techniques, de gestion et de langues à l'Université

    - 4 mois de stages, en relation avec la formation suivie à l'Université, doivent être au moins réalisés pour l'obtention de la licence quelque soit la filière
    Les 3 mois de stages peuvent être réalisés soit à la fin de la 2ème ou 3ème année de licence

    - Obligation de réaliser un stage de 2 mois en entreprise en enseignement secondaire pour être diplômé du bac
    Rédaction d'un rapport de stage, coefficient 0.5 au baccalauréat. Réalisation de ce stage en fin d'année de 2nd ou de 1ère, au choix de l'élève. Stage conventionné. Permet une première véritable expérience dans le monde de l'entreprise.

    L'Organisation : vers plus d'autonomie

    - Donner une plus grande autonomie aux établissements d'enseignement

    - Fusion des Académies de Versailles, Créteil et Paris
    Pourquoi ?
    - Participer à une meilleure répartition des élèves en Ile de France
    - Politique logique de régionalisation de la politique éducative
    - Réduire les strates de commandement pour améliorer la communication

    - Non remplacement d'une partie du personnel administratif de l'Education Nationale partant en retraite
    Automatisation progressive du système de gestion administrative pour une plus grande optimisation et qualité de service et pour une meilleure répartition des investissements dans l'éducation nationale
    Pourquoi ?
    - Nécessité de répartir plus efficacement les moyens engagés

    - Etablissement de services de contrôle de gestion et d'audit interne au sein des établissements d'enseignement, des Académies et du Ministère de l'Education Nationale
    Fluidifier et optimiser les réseaux d'information et de fonctionnement, les coûts et les strates de commandement
    Pourquoi ?
    - Nécessité de répartir plus efficacement les moyens engagés

    - Remplacements assurés rapidement lors d'absences de professeurs
    Les heures supplémentaires de remplacement réalisées par les collègues des établissements doivent être rémunérées en conséquence. Prise de décision par le Proviseur ou le Principal sans avoir besoin de la décision du Rectorat ou de l'Académie.

    - Mise en place d'une infirmière à temps plein dans les collèges et lycées

    - Les collèges comme les lycées doivent être gérés par les Conseils Régionaux

    L'Orientation scolaire : pilier essentiel de la construction de son avenir

    - Une grande politique de l'information sur l'Orientation scolaire
    Mise en place au sein des collèges et lycées, d'ateliers, de discussions, et de présentations de métiers et secteurs d'activité par des professionnels, ainsi que des présentations de filières d'études par des étudiants, 1 fois par semaine à partir de la classe de 6ème.
    Pourquoi ?
    - Aujourd'hui l'information sur l'orientation est trop clairsemée
    - L'information se résume à des noms de formations avec trop peu d'indications sur les matières enseignées, la pédagogie, le suivi, les débouchés métiers, le temps d'insertion dans le monde du travail....

    - Une information plus complète dans les brochures de l'ONISEP distribuée aux élèves en 1ère et Terminale
    - Doivent être indiqués :
    - Les matières étudiées les plus importantes dans les 3 premières années d'études pour les licences et les diplômes de type Bac+3 ou pour les 2 ans en ce qui concerne les BTS et les DUT
    - Le nombre de places en 1ere année et le nombre de candidats pour chaque université et au niveau national. Indiquer le pourcentage de candidats admis
    - Le taux d'échec pour les premières années de chaque filière.
    - Le nombre de places à l'entrée des masters de chaque filière et le nombre de candidats pour chaque université et au niveau national
    - Les métiers et les secteurs d'activité auxquels mène chaque filière
    - Les débouchés de chaque filière post bac pour continuer son parcours d'enseignement supérieur
    - Les filières post bac les mieux adaptées pour accéder à chaque filière de fin d'enseignement supérieur
    - Indiquer la provenance des étudiants d'enseignement secondaire pour chaque filière.
    - Indiquer par camemberts ce qu'advient des étudiants à la fin des licences et des masters. Quelle orientation, situation professionnelle dont le temps de recherche d'emploi, secteurs d'activités où ils évoluent et métiers.
    - Mettre en avant les secteurs d'activités en développement et les métiers où il y a de la demande avec des perspectives sur 5 à 10 ans. En faire de même avec les métiers et secteurs d'activités où il y a peu de demande.
    - En faire de même pour tous les secteurs d'activité et les types de métiers avec l'indication des qualifications et les filières les mieux adaptées
    - Indiquer quelles sont les filières les plus intéressantes par rapport au marché de l'emploi et les perspectives d'avenir au niveau du temps de recherche d'emploi et de la diversité d'emplois possibles.